La Prévoyance du Chef d’entreprise

Nul n’est à l’abri d’un accident de la vie, mais lors de l’incapacité ou de la disparition du dirigeant, c’est la survie de l’entreprise qui peut être en jeu. On sait aujourd’hui qu’un tiers des disparitions d’entreprises est dû à une indisponibilité temporaire ou définitive du chef d’entreprise!

Quand on a passé tant d’années à construire son entreprise, son patrimoine et à mettre à l’abri sa famille, c’est dommage de se mettre en danger pour quelques mois d’arrêt de travail.

S’il n’est pas salarié de l’entreprise, le contrat de prévoyance complémentaire est alors indispensable pour le chef d’entreprise.

Pictogramme SANTÉ
Illustration Chef d'entreprise

La prévoyance du chef d’entreprise assimilé salarié

Le chef d’entreprise assimilé salarié peut choisir soit d’adhérer à la prévoyance collective de son entreprise, soit de souscrire à un contrat de prévoyance individuel. Adhérer à la prévoyance collective aura des avantages comme: un prix moins élevé, des avantages sociaux et fiscaux avec par exemple la possibilité de déduire des impots les cotisations patronales pour un contrat collectif obligatoire.

Souscrire à un contrat de prévoyance individuel permet en revanche de choisir une couverture prévoyance personnalisée en fonction de ses besoins.

Quels contrats de prévoyance pour le chef d’entreprise non salarié?

Le chef d’entreprise non salarié ne bénéficie pas de la même couverture que ses salariés. Par ailleurs, au delà de se protéger lui et sa famille, il existe des contrats et garanties spécifiques permettant de protéger l’entreprise et la pérénnité de son activité.

Le contrat de prévoyance classique

Le contrat de prévoyance classique couvre trois risques principaux: le décès, l’invalidité et l’arrêt de travail. En cas de décès, cela se traduit par un capital pour les proches de l’assuré. En cas d’invalidité ou d’arrêt de travail, ce complément d’assurance permettra de maintenir les revenus du dirigeant jusqu’à sa retraite.

Le contrat Homme-Clé

C’est un contrat de prévoyance qui va couvrir le décès ou l’invalidité d’un homme ou d’une femme clé de l’entreprise. Cela peut être le dirigeant de l’entreprise, mais également un commercial par exemple. Le décès ou l’invalidité d’un commercial qui réalise 40% du chiffre d’affaires de l’entreprise peut vraiment mettre en péril la société. Ce risque peut être couvert par des assurances de protection sociale spécifiques qui viennent pallier à la perte de CA de l’entreprise.

Le contrat Croisé Associé

Le contrat Croisé Associé va permettre quant à lui de protéger les associés. Cela peut être deux, trois, quatre, dix associés en cas de décès et d’invalidité de l’un d’entre eux. Le capital qui arrive alors pour l’associé survivant permettra par exemple, de racheter les parts des héritiers de l’associé décédé pour éviter une situation de blocage.

En complément du contrat de prévoyance croisé associé, il est important de rédiger également avec un avocat ou un notaire, un pacte d’associés. Ce qui permettra de bien délimiter les coûts et de bien cadrer les choses.

Est ce qu’il y a intérêt à cumuler les trois contrats de prévoyance?

Il y a vraiment un intérêt à cumuler les trois contrats car ils sont en réalité complémentaires.

Le croisé associé octroie un capital décès à l’associé survivant pour racheter les parts des héritiers. Mais si le dirigeant est en invalidité à titre personnel, il faut bien qu’il maintienne ses revenus avec un contrat de prévoyance classique. Donc, ces contrats sont complémentaires car ils permettent de couvrir d’une part l’entreprise et d’autre part le patrimoine privé et la famille du dirigeant.

Est il possible de se rapprocher de la protection sociale du salariat quand on est chef d’entreprise non salarié?

Quand on est chef d’entreprise, il est possible de bénéficier d’une protection sociale renforcée grâce à des contrats de prévoyance, des protections en assurance au même titre qu’on va assurer sa maison en cas d’incendie ou assurer sa voiture en cas d’accident. Cette protection permettra ainsi, en cas d’arrêt de travail ou d’invalidité, de maintenir ses revenus jusqu’à la retraite.

Par ailleurs, le dirigeant s’il n’est pas salarié de l’entreprise est exclu de la couverture de l’assurance chomage. Des systèmes d’assurance privé peuvent ainsi venir pallier à la perte de revenus en cas de perte d’emploi.

En tant que chef d’entreprise, faut il se faire accompagner sur les sujets de prévoyance?

Il faut savoir se poser les bonnes questions en matière de prévoyance. C’est pourquoi il est important de faire appel à des professionnels. Peu de chefs d’entreprise maitrisent le sujet car ce n’est pas leur coeur de métier. La prévoyance c’est du sur-mesure car il y a autant de cas que de personnes : famille, associé etc…

Par ailleurs, les situations évoluent régulièrement d’où l’intérêt de bénéficier d’un suivi pour être alerté sur les modifications à faire sur son contrat: mise à jour des garanties ou des clauses bénéficiaires par exemple.

 

Si le sujet de la prévoyance vous intéresse, nous vous conseillons de regarder l’interview de notre directrice générale Sonia Elmlinger et de Romain Charles, CEO de Lucky Cart, sur le plateau de Smart Patrimoine : Regarder la vidéo

Faites vous conseiller en matière de prévoyance

Contactez un expert en protection sociale Social Care Consulting. Il pourra répondre à vos questions et vous accompagner dans vos démarches.