Entrepreneurs : comment préparer votre retraite ?

Par Lily
Le 28 mars 2022

retraite entrepreneurs interview smart patrimoine

Pour beaucoup d’entrepreneurs, revendre son entreprise suffit en théorie à préparer ou à financer sa retraite.

Mais est-ce toujours le cas ? Est-ce la réalité ?

Malheureusement non, s’appuyer seulement sur la revente de son entreprise pour préparer sa retraite est une énorme prise de risque.

C’est pourquoi nous vous conseillons d’anticiper votre retraite avec différents mécanismes complémentaires à mettre en place tout au long de votre carrière professionnelle.

Le chef d’entreprise entrepreneur cotise-t-il pour sa retraite ?

Comme tout professionnel, le chef d’entreprise cotise tous les mois pour sa retraite quel que soit son statut.

S’il est dirigeant salarié, sa cotisation sera prélevée sur son salaire tous les mois.

S’il est travailleur non salarié, il cotisera sur ses revenus déclarés mais beaucoup moins qu’un dirigeant salarié. Ainsi sa pension de retraite sera moins élevée en fin de carrière que son homologue salarié.

En général, le dirigeant d’entreprise subit une chute de revenu de 60 à 70% quand il arrive à la retraite. Il est donc indispensable de mettre en place des dispositifs pour bénéficier de revenus complémentaires ou d’un capital disponible en fin de carrière.

 

Quels sont les différents dispositifs pour préparer sa retraite quand on est entrepreneur?

Il existe plusieurs leviers à utiliser de façon complémentaire tout au long de sa carrière :

La valorisation de sa société

C’est le premier levier auquel on pense quand on est entrepreneur. On créé son entreprise, on la développe pour ensuite éventuellement la revendre au mieux.

Malheureusement, cette valeur n’est pas assurée et on ne sait jamais comment la société va se développer. C’est pourquoi il est risqué de ne s’appuyer que sur cette perspective de revente pour financer sa retraite.

 

L’immobilier d’entreprise

L’immobilier d’entreprise est un moyen d’investir sur sa société via l’immobilier.

L’entrepreneur créé alors une SCI en son nom qui va abriter l’activité de son entreprise (bureaux, hangar, boutique…). La société d’exploitation verse ensuite tous les mois un loyer à la SCI. En cas de revente de la société d’exploitation, l’entrepreneur garde la SCI et touche régulièrement les loyers. Cela peut faire un complément de revenus au moment de la retraite.

Il n’y a pas que l’immobilier d’entreprise. Investir dans sa résidence principale, sa résidence secondaire ou dans le cadre d’un investissement locatif est également un bon moyen de préparer sa retraite en utilisant le levier de l’endettement. Surtout avec les taux d’intérêt avantageux de ces dernières années. Quand on est actif, on a une capacité d’endettement plus importante et il faut en profiter car l’immobilier peut constituer un capital intéressant quand on part à la retraite.

 

L’épargne salariale

L’épargne salariale est un dispositif d’épargne possible pour préparer se retraite en tant que dirigeant.

Si on est dirigeant salarié d’une société, il est possible de mettre en place l’épargne salariale dans l’entreprise (participation, intéressement) et d’en bénéficier en tant que salarié. Les plans d’épargne tels que le PEE ou le PERCO permettent aux salariés de se constituer une épargne à moyen-long terme puisque l’argent est bloqué pendant 5 ans dans le premier cas et jusqu’à la retraite dans le deuxième cas. Il existe cependant des cas de déblocages anticipés possibles en fonction des plans d’épargne pour pouvoir subvenir à des besoins financiers exceptionnels (achat de sa résidence principale, liquidation de l’entreprise, surendettement…)

On peut également utiliser ce dispositif en tant que travailleur non salarié à partir du moment où on a un salarié.

L’épargne salariale a beaucoup d’avantages d’un point de vue fiscal et social tant pour le salarié que pour l’entreprise. Il ne faut donc pas s’en priver.

 

Le PER ou Plan Epargne Retraite

Le PER connait beaucoup de succès depuis la loi Pacte de 2019. En effet, il représente plus de 50 Mrds€ d’encours depuis sa mise en place.

Le PER permet au dirigeant salarié ou non salarié de se constituer un capital pour la retraite pouvant être sorti en rente ou en mixte rente/capital. Il existe une déduction fiscale des versements à l’entrée donc c’est un placement interessant.

Le dirigeant non salarié peut aller jusqu’à 76000€ de versement par an sur un PER professionnel spécifique (ex contrat retraite Madelin). Le salarié aura un PER différent.

Le PER nécessite des versements réguliers. Or quand on commence son PER, on n’a pas forcément une grosse capacité d’investissement. C’est pourquoi il faut commencer par de petits versements et augmenter ses versements au fur et à mesure que sa capacité d’investissement grandit. Il faut d’autant plus arbitrer que l’épargne dans un PER est immobilisée (sauf cas de déblocage anticipé possible).

Prenons un exemple : Quelqu’un de 45 ans qui verse 300€ sur son PER jusqu’à ses 65 ans pourra prétendre à une rente autour de 380€ par mois et un capital de 100 000€ à la retraite. Ce qui n’est pas négligeable.

 

Assurance vie

L’assurance vie est un bon placement en complément du PER et de l’épargne salariale car l’argent n’est pas bloqué et l’épargne est disponible à tout moment en cas de besoin.

Il n’y a en revanche pas de déduction fiscale à l’entrée contrairement au PER.

L’assurance vie permet un placement plus rémunérateur qu’un livret d’épargne et permet de bénéficier d’un avantage fiscal au bout de 8 ans en cas de rachat.

Un mixte d’assurance vie et de PER peut être une bonne solution pour bien se couvrir et il faut le mettre en place le plus tôt possible.

 

Cumul emploi retraite

Il est en effet possible de bénéficier du cumul emploi-retraite à partir de 62 ans.

Le chef d’entreprise prend sa retraite théorique mais il continue d’aller au travail .

Le dirigeant salarié continue de toucher une rémunération et des dividendes. Le travailleur non salarié peut revendre son entreprise et rester travailler dans l’entreprise soit le temps d’accompagner le repreneur soit pour compléter ses revenus après l’âge légal de la retraite.

 

 

Pour regarder l’échange entre Nicolas Pagniez, Sonia Elmlinger, directrice générale de Social Care Consulting et Fabien Garcelon, CEO de Rezdechaussée.com sur le sujet de la retraite des entrepreneurs, c’est par ici.

Pour mettre en place tous ces dispositifs, il est préférable de se faire accompagner par des professionnels. Ils sauront vous conseiller les meilleurs mécanismes selon votre situation professionnelle et personnelle.

Contactez les experts de Social Care Consulting pour discuter de la mise en place de l’épargne salariale dans votre entreprise ou d’un PER.