Présidentielles 2022 : les programmes en matière de protection sociale des finalistes

Par Lily
Le 14 avril 2022

presidentielles 2022 protection sociale

Les résultats du premier tour de l’election présidentielle ont désigné Emmanuel Macron et Marine Le Pen comme finalistes dans la course à la présidence de la République. Verdict le 24 avril prochain. La protection sociale est au coeur des préoccupations des français comme des dirigeants politiques. En effet, en 2020, les dépenses en matière de protection sociale ont représenté 872 milliards d’euros (35,7 % du PIB).

En tant qu’expert de la protection sociale, nous vous proposons aujourd’hui de faire un focus sur les programmes des deux candidats sur les sujets de Santé, Prévoyance, Retraite et Epargne Salariale.

La Santé au coeur des programmes après la crise sanitaire

Les deux programmes s’accordent sur de nombreux sujets en matière de Santé avec des modalités différentes:

Une réforme de l’hôpital

La crise du Covid-19 a mis en lumière de nombreux dysfonctionnements au niveau de l’hôpital public. Les deux candidats proposent ainsi des mesures pour le réformer : revalorisation des salaires des infirmiers pour Marine Le Pen, recrutement de personnel soignant pour Emmanuel Macron, révision de la gouvernance des hôpitaux. Ils adressent également le problème du désengorgement des urgences avec la mise en place de partenariats avec les médecins de ville.

La lutte contre les déserts médicaux

Favoriser l’accès aux soins même dans les régions les plus isolées est une priorité pour les deux candidats : augmentation du nombre de maisons de santé, développement de la téléconsultation, responsabilité accrue des pharmaciens et infirmiers dans certains actes médicaux et incitation pour les médecins à s’installer dans les régions concernées.

L’accent mis sur la prévention

Alors qu’Emmanuel Macron propose la mise en place de bilans de santé à certains âges clefs (25, 45 et 60 ans) pour détecter plus en amont certaines pathologies, Marine Le Pen propose le retour des visites médicales scolaires obligatoires pour assurer un suivi médical des enfants.

La lutte contre la fraude

Marine Le Pen souhaite s’attaquer à la fraude aux prestations sociales avec la mise en place d’une nouvelle carte Vitale plus sécurisée et même la création d’un ministère dédié. Emmanuel Macron évoque la mise en place des aides sociales à la source, versées automatiquement sur le compte en banque des bénéficiaires pour éviter les fraudes mais aussi le non-recours (quand une personne éligible ne demande pas la prestation sociale)

Autres sujets de santé

En matière de Santé, les deux candidats présentent chacun d’autres mesures. Emmanuel Macron ajoute le développement des filières technologiques en matière de santé (biomédicaments et biotechnologies) avec un investissement de 30Mrds€ dans les secteurs d’avenir et insiste sur la volonté de relocaliser la production des médicaments en France. Marine Le Pen quant à elle souhaite recentrer l’AME (Aide Médicale d’Etat) pour qu’elle ne prenne en charge que les soins urgents chez l’adulte dans le but de faire des économies.

Les programmes en matière de prévoyance

Les deux candidats souhaitent favoriser l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap grâce au maintien à domicile. L’accent est également mis sur l’amélioration de la qualité de l’accueil en EHPAD.

Le maintien à domicile

Du côté d’Emmanuel Macron, il y a la création de la Prime Adapt : une prime prenant en charge une partie des coûts de travaux d’adaptation d’un logement. Par ailleurs, il souhaite mettre en place un service de maintien à domicile pour coordonner tous les services à disposition d’une personne âgée. Il souhaite également inciter les aides à domicile à passer plus de temps au domicile des personnes âgées pour lutter contre l’isolement.

Les deux candidats évoquent également une amélioration du statut du proche aidant. Marine Le Pen propose une augmentation du congé de proche aidant à 12 mois sur toute sa carrière au lieu de 3 mois aujourd’hui et une amélioration de son indemnisation, grâce à une indexation sur ses revenus. Marine Le Pen propose également une indemnité de 300€ mensuels pour toute personne choisissant de vivre au domicile d’un proche dépendant ou de l’accueillir chez elle.

Emmanuel Macron quant à lui propose deux semaines de « répit » par an pour les aidants, période durant laquelle une aide à domicile prendrait le relais ou un placement temporaire en établissement spécialisé serait possible.

Accueil en EHPAD

Emmanuel Macron prévoit le recrutement de 50000 infirmiers et aide soignants en EHPAD d’ici 2027. Marine Le Pen souhaite de son côté augmenter la présence du personnel médical dans les EHPADs. L’objectif étant de rendre les EHPADs plus humaines suite au scandale récent impliquant les maisons de retraite et aux dysfonctionnements mis en lumière par la crise du Covid.

Handicap

Marine Le Pen souhaite mettre en place une grande politique nationale du handicap avec notamment la volonté de garantir un revenu digne aux personnes en situation de handicap : revalorisation de l’Allocation pour les Adultes Handicapés (AAH), déconjugalisation de l’aide qui bénéficierait à 196 000 personnes.

La Retraite au coeur des préoccupations

La Retraite est le grand sujet de divergence entre les deux candidats avec notamment un désaccord sur l’âge de départ à la retraite.

Age de départ à la Retraite

Marine Le Pen souhaite le maintenir à 62 ans et instituer un système progressif de départ à la retraite permettant aux personnes ayant débuté leur carrière avant 20 ans et atteint 40 annuités de cotisations de partir à la retraite dès 60 ans.

Emmanuel Macron propose de le reculer à 65 ans pour assurer la pérennité du système de retraite par répartition. Il prend cependant en compte les cas d’incapacité ou de carrières longues et pénibles avec un départ à 62 ans possible.

Le départ à 55 ans sera toujours possible pour les personnes en situation de handicap.

Revalorisation des pensions de retraite

Les deux candidats s’accordent sur la nécessité d’améliorer le pouvoir d’achat des retraités.

Marine Le Pen souhaite garantir un minimum vieillesse de 1000€ contre 917€ aujourd’hui pour améliorer le pouvoir d’achat des retraités. Pour rappel, le minimum vieillesse appelé aujourd’hui ASPA (Allocation de Solidarité aux personnes âgées) est une aide versée aux retraités ayant de faibles ressources quel que soit le nombre de trimestres cotisés. Emmanuel Macron de son côté souhaite fixer à 1100€/mois la pension minimale à taux plein pour les personnes ayant suffisamment cotisé mais n’évoque pas le minimum vieillesse.

Marine Le Pen va plus loin dans l’amélioration du pouvoir d’achat des retraités en proposant également de ré-indéxer les pensions de retraite sur l’inflation et de ré-instaurer la demi-part fiscale pour les veuves et les veufs.

Favoriser le travail des retraités

Emmanuel Macron souhaite dans son programme favoriser l’activité des retraités avec la mise en place d’un cumul emploi-retraite plus avantageux et plus simple pour permettre une transition souple vers la retraite. Ce dispositif permet à une personne en âge de partir à la retraite de continuer une activité professionnelle rémunérée tout en touchant sa pension de retraite. Il propose également aux personnes en âge de partir à la retraite ou proches de la retraite d’être rémunérées pour faire profiter de leur expérience aux plus jeunes (aide aux devoirs, transmission de savoir-faire). Ceci en vue d’assurer un complément de revenus.

Reforme du système de retraite

Emmanuel Macron souhaite continuer à réformer le système de retraite avec notamment la suppression des régimes spéciaux pour les nouveaux arrivants et une simplification du régime universel pour les générations futures.

L’Epargne Salariale

Seul Emmanuel Macron évoque le sujet de l’Epargne Salariale en prévoyant la mise en place obligatoire d’un dispositif de partage des profits (prime Macron, intéressement ou participation) dans les entreprises qui versent des dividendes.


Vous avez désormais une vision plus claire des différentes mesures proposées par les candidats sur les sujets qui nous tiennent à coeur chez Social Care Consulting. Si vous avez des questions ou souhaitez évoquer votre situation personnelle sur ces différents sujets, contactez-nous!